Galeries Noir & Blanc

Abandonné(e)...

Tout est dans le titre ! Dans cette galerie, je présente un "Bric-à-brac" d'images glanées au fil du temps. J'aime en effet photographier des lieux improbables et laisser mon regard se promener là où celui des autres se détourne. Je suis à la recherche du détail, celui auquel on ne fait bien souvent plus attention car on l'estime dénué d'intérêt... et pourtant !

Aux détours de Bormes

Réalisées l'été dernier sur les hauteurs de Bormes-les-Mimosas et son vieux village, ces photographies prises aux détours des ruelles tortueuses et des nombreuses places de caractère, sont une véritable invitation à la contemplation. A chaque venelle, chaque escalier, chaque placette, on a envie de s'arrêter et s'asseoir. Prendre le temps, lever la tête, et admirer cette architecture baignée de lumière.

Contemplations

Photographies réalisées pour la plupart en Picardie et plus particulièrement en Baie de Somme. A plus d'un titre, cette région mérite d'être parcourue tant les variations de couleurs y sont magnifiques. J'ai eu la chance de m'y rendre lors des différentes saisons, ce qui m'a donné l'occasion de redécouvrir à chacune de mes visites des lieux déjà connus sous une lumière différente offrant ainsi un regard nouveau sur l'endroit.

A cette série sont également associés quelques clichés pris au Tréport.

Déambulations Barisiennes

Série de clichés réalisée à BAR-LE-DUC sur une période de 6 ans. Durant tout ce temps, j'ai sillonné à de nombreuses reprises les rues parfois étroites et escarpées du quartier renaissance de la ville et parcouru les ruelles pleines de charme, mais parfois oubliées, du centre-ville de la cité.

Certaines de ces photographies seront présentées lors de mon exposition qui se déroulera au Moulin de GIVRAUVAL les 17 et 18 juin 2017.

Entre-deux : jeu d'ombre et de lumière

Entre-deux : jeu d'ombre et de lumière est une quête des extrêmes, une recherche du point de rupture où l'image n'existe plus car elle devient illisible. En flirtant avec les limites du noir profond et du blanc immaculé, je me suis livré à cet exercice avec délectation. Afin de rendre visible à grands coups d'ouverture et de fermeture de diaphragme, ce qui parfois ne l'est pas. Le "lens flare" n'est jamais très loin, mais il révèle l'image et lui confère son esthétique.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© David ZARO - Toute reproduction du contenu de ce site est strictement interdite sans autorisation écrite de l'auteur.

Email